chiffres 64Chiffres clés du territoire

La fonction observatoire de la Maison de l'Emploi et de la Formation de Nanterre est un outil d'aide à la décision. Les missions de l'observatoire s'articulent autour de deux axes :

  • un premier axe dont l'objectif est de mieux connaître les profils et besoins des publics Nanterriens
  • un deuxième axe ayant vocation à décrire le fonctionnement du marché du travail à l'échelle de la ville et plus largement à l'échelle du département et de la région

Les études réalisées par l'observatoire s'appuient sur des données quantitatives (analyse de données statistiques ; mise en place d'indicateurs ; construction de questionnaires) et qualitatives (réalisation d'entretiens semi-directifs, observations).
Ces études concernent les structures du GIP-MEF (Mission Locale, Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi ; Cité des Métiers ; Plateforme de Projet Inter-Entreprise) ainsi que tous les autres partenaires présents dans les locaux : Pôle Emploi ; AFPA ; UnirH 92 ; DAVA ; ESSOR ; PDITH).

1- Analyse des profils et besoins des publics

1-1 La demande d'emploi sur la ville

Depuis le 1er trimestre 2007, la Maison de l'Emploi et de la Formation réalise trimestriellement une analyse de la demande d'emploi. Le document synthétise les évolutions annuelles de la demande d'emploi en fonction des territoires d'observation (France, région, département, commune). Les données sont décrites par profils en fonction de la commune et du département. L'analyse des inscriptions enrichit cette vision en « stock » de la demande d'emploi pour comprendre les mouvements d'entrée et de sortie sur le marché du travail.
Partenaires associés : DRTEFP / DDTEFP

1-2 La connaissance des parcours des publics reçus par la Maison de l'Emploi et de la Formation

Pour aller au-delà de cette connaissance « statistique » des publics, des observations et des entretiens semi-directifs sont réalisés auprès des publics de la Maison de l'Emploi et de la Formation. Les entretiens se centrent sur les trajectoires professionnelles des publics : de leur formation jusqu'à leur situation actuelle (chômage, emploi, formation...). Ils retracent les périodes d'emploi et d'absence d'emploi pour se centrer sur les démarches que les publics effectuent au sein de la MEF. La réalisation de ces entretiens permet de comprendre comment s'organise la prise en charge des publics par les structures de la MEF. Ils fournissent aussi des enseignements quant aux attentes des publics à l'égard de la MEF, mais plus largement du Service Public de l'Emploi.

1-3 Parcours et démarches des jeunes au sein de la Maison de l'Emploi et de la Formation

Une première démarche d'autoévaluation a été engagée par la MEF dans le courant de l'année 2008. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la convention pluriannuelle d'objectif signée entre l'Etat et la MEF. Cette première étude a porté sur l'analyse de la prise en charge des 16-25 ans, c'est-à-dire leur parcours allant de leur arrivée dans les locaux jusqu'à leur prise en charge effective par une ou plusieurs structures. L'équipe d'autoévaluation qui a réalisé ce travail était composée d'un représentant de chacune des structures de la MEF, ainsi que la participation du Conseil Général.

Parmi les méthodes de travail mises en place dans le cadre de cette autoévaluation, un questionnaire a été proposé aux jeunes.
Ce questionnaire nous a permis de retracer les démarches réalisées par les jeunes au sein de la Maison de l'Emploi et de la Formation de Nanterre. Il s'intéresse également à leurs représentations quant à la Maison de l'Emploi et de la Formation, les services qu'elle offre et les améliorations éventuelles qu'ils souhaiteraient voir apportées.
Partenaires associés pour la mise en place du questionnaire : Cyril Desjeux, doctorant à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ; François SARFATI (maître de conférence au Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique – LISE-)


2- Les services et organisations de la Maison de l'Emploi et de la Formation

2-1 Le suivi de l'activité des structures

Chaque structure de la MEF utilise ses propres grilles d'analyse pour identifier les publics qu'elle reçoit. Une connaissance commune des publics est pourtant nécessaire pour mettre en place des plans d'actions partagées. Dans cet objectif, la MEF a mis en place un tableau de bord, renseigné trimestriellement par les structures. Il permet de réaliser une photographie des profils des publics (âge, sexe, niveau de qualification, lieu de résidence...). Exploité sur une longue période, cet outil permet de suivre les évolutions des profils des publics.

2-2 L'analyse des modes de coordination entre structures autour de la prise en charge des publics

Pour comprendre comment s'organise la prise en charge des publics au sein de la MEF, des entretiens ont été organisés auprès des salariés de la MEF. Une attention particulière a été portée sur les éventuelles évolutions des modes d'organisation entre structures depuis la mise en place de la Maison de l'Emploi et de la Formation.

Une analyse plus spécifique a été réalisée sur la prise en charge des jeunes. Des entretiens semi-directifs ont été réalisés, dans le cadre de l'autoévaluation. Ces entretiens ont été réalisés par les salariés de la MEF en charge de l'autoévaluation auprès des directeurs et salariés de la structure. L'objectif étant de comprendre comment s'organisent l'accueil, l'information, l'orientation et l'accompagnement des publics jeunes par les structures de la MEF, ainsi que les procédés mis en place dans le cadre d'actions partagées.
Des observations ont par ailleurs été réalisées dans les différents espaces d'accueil de la structure pour comprendre comment ces derniers s'organisent, le type d'échange qui se met en place entre les chargés d'accueil et les publics ; les pratiques d'orientation des publics par les chargés d'accueil.

3- Pour mieux comprendre le fonctionnement du marché du travail

La Maison de l'Emploi et de la Formation de Nanterre a été co-labellisée avec la Maison de l'Emploi de Rueil Cœur de Seine sur l'axe Observation. Des analyses sont conjointement réalisées pour une meilleure compréhension du marché du travail (économie, emploi, formation).
Sur cet axe de travail plus spécifiquement, l'observatoire remplit une fonction de veille et d'accompagnement au montage d'action ou de dispositif.

3-1 Les projets de recrutement

La MEF réalise tous les ans, avec la Maison de l'Emploi de Rueil Cœur de Seine, une exploitation départementale de l'enquête des Besoins en Main d'œuvre (BMO). Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année à venir, qu'il s'agisse de créations de postes ou de remplacements. Le but de cette analyse étant de mieux identifier les besoins des entreprises de nos communes.

3-2 Les besoins en formation

La Maison de l'Emploi Rueil Coeur de Seine et la Maison de l'Emploi et de la Formation de Nanterre ont souhaité disposer d'une analyse de l'offre de formation présente sur leur territoire. Ce sont les inquiétudes des conseillers professionnels face au « manque de formation » et à « l'inadaptation de ces actions » au regard des besoins des publics qui ont motivé la réalisation de ce diagnostic. Cette cartographie de l'offre de formation a ensuite été mise en lien avec les profils des demandeurs d'emploi et des offres d'emploi du territoire. Ce diagnostic permet ainsi aux deux Maisons de l'Emploi de contribuer à la mise en place d'actions de formation répondant à ces besoins identifiés.
Les données recueillies et analysées dans ce cadre entendent élargir le champ d'observation des communes d'intervention des deux Maisons de l'Emploi (Nanterre et Rueil Coeur de Seine et Suresnes à venir). L'objectif est de se positionner du point de vue des logiques de déplacement des populations. Au-delà de 45 minutes de transport en commun, l'éloignement géographique constitue un frein à l'obtention d'un emploi ou d'une formation. C'est la raison pour laquelle le territoire géographique choisi pour l'analyse est composé des communes accessibles à ¾ d'heure en transport en commun du centre de Nanterre (Place de la Boule).
Partenaires associés : l'ANPE, l'AFPA, l'ASSEDIC, le GIP CARIF-OREF

3-3 Le pacte territorial

Afin de territorialiser la mise en œuvre du Schéma Régional de Développement Économique (SRDE) la région Ile-de-France propose aux territoires, sous certaines conditions d'éligibilité, de signer un Pacte Territorial. Ce Pacte est une nouvelle démarche de contractualisation pluriannuelle entre la Région et ses partenaires locaux apportant une offre de services intégrée coordonnant l'ensemble des dispositifs disponibles (emploi, formation, création et développement des entreprises, appui aux filières locales...). La signature de ce Pacte doit par ailleurs permettre une meilleure adaptation de l'action publique aux diversités économiques et sociales des territoires franciliens – l'amélioration de la coordination des multiples acteurs locaux du développement économique, de l'emploi et de la formation en respectant leur autonomie.
Dès le début de l'année 2008, la Maison de l'Emploi Rueil-Cœur de Seine et la Maison de l'Emploi et de la Formation de Nanterre se sont engagées dans cette démarche auprès de la Région.

Les Financeurs :

logo mairie de nanterre repubklique fse crif cg92